Publié par Laisser un commentaire

La musculation pendant les vacances

Musculation et vacances

Faire une pause dans votre pratique de musculation est essentiel pour éviter le surentraînementet permettre à votre corps de récupérer totalement de temps en temps. Les vacances sont évidemment le bon moment pour cela puisque vous changez complètement d’environnement et de rythme de vie. Il est d’ailleurs souvent difficile de continuer à s’entraîner dans ces nouvelles conditions. Alors autant en profiter pour vous reposer. Cependant, comment gérer cette période qui peut faire peur ? Allez-vous perdre du muscle ? Que faut-il faire pour l’éviter ?

En vacances, que deviennent vos muscles ?

Beaucoup de pratiquants s’inquiètent de ce que vont devenir leurs muscles durant leur période de repos. Eh bien, en premier lieu, vos muscles vont pouvoir récupérer totalement, ce qui est déjà une bonne nouvelle.

Ensuite, pas d’inquiétude, vos muscles ne vont pas se transformer en graisse. C’est une superstition tenace mais qui n’a rien de crédible. En effet, les muscles ne peuvent pas se transformer en graisse ni la graisse en muscle. Ce sont des tissus bien différents. Évidemment, si vous mangez autant qu’en période d’entraînement mais sans rien faire, il est possible qu’une couche de gras se dépose sur vos muscles.

En revanche, la peur de perdre du muscle est déjà plus logique puisque, lorsque le corps n’en a plus besoin, il finit par s’en débarrasser. C’est encore plus vrai si vous ne les nourrissez pas comme il faut, ce qui arrive assez souvent en vacances. Cependant, à moins de prendre plus d’un mois de vacances, vous ne devriez pas avoir trop de problème, vos muscles ne s’évaporeront pas aussi facilement. La perte sera donc minime.

Donc, de ce côté, il n’y a pas de grandes craintes à avoir. Bien sûr, cela dépend de l’organisme de chacun. Certains auront tendance à fondre plus vite que d’autres, surtout s’ils ont un petit appétit et qu’ils ne se forcent pas pendant leur période de repos.

Vous pouvez partir sereinement, la perte de muscle durant les vacances sera minime…

Par contre, vous allez inévitablement perdre en force et en volume. C’est assez simple à comprendre. Comme vous ne les utilisez pas, vos muscles ne seront déjà plus congestionnés, comme ils pouvaient l’être légèrement entre les séances. De plus, ils stockeront moins de glycogène, d’où une petite perte de volume musculaire. Le muscle est toujours là, mais il est simplement moins gonflé.
Ensuite, vous allez perdre en force, notamment parce que votre corps n’aura plus l’habitude de pratiquer vos mouvements de musculation et également à cause de la perte de glycogène. Cependant, il faut savoir que cette baisse de performance se rattrape assez vite une fois que vous vous remettrez à l’entraînement.

Comment gérer les vacances pour limiter la casse ?

Certains vous diront qu’il faut continuer à s’entraîner durant la période des vacances car cela vous évitera de perdre de la force. Évidemment, si vous faites des compétitions ou que la musculation est vraiment importante dans votre vie, c’est une solution pour ne pas perdre du temps dans votre progression. Bien sûr, pour cela, vous devez disposer de tous le matériel nécessaire pour continuer à solliciter vos muscles durant les vacances.

Vous pouvez également choisir d’assurer le service minimum et de faire moins d’entraînements. Ou alors simplement de les remplacer par de l’exercice physique comme de la randonnée, du jogging, du vélo, de la nage, etc. Cela ne vous empêchera pas de perdre de la force mais vous maintiendra tout de même en forme.

Cependant, quelques périodes de repos total dans l’année sont profitables. Alors, autant profiter des vacances pour s’arrêter et souffler un peu. Donc, vous pouvez également ne rien faire du tout. La reprise sera un peu plus difficile, mais vous serez vraiment reposé. Cette coupure peut vraiment être bénéfique.

Comment manger pendant les vacances ?

Que vous ayez choisi de continuer à vous entraîner ou non, la question de l’alimentation en vacances se pose. En effet, il n’est pas toujours possible d’avoir un plan alimentaire très carré si vous n’êtes pas chez vous, que vous voyez des amis ou si vous participez à des fêtes.

Les vacances sont une période pendant laquelle il faut se faire plaisir. Donc ne vous privez pas d’un restaurant ou d’un barbecue sous prétexte d’avoir une alimentation impeccable. Mais, à l’inverse, ce n’est pas parce que c’est les vacances que vous devez prendre une cuite tous les jours et manger au fast-food. Mieux vaut trouver le juste milieu.

Musculation vacances barbecueMaintenant, si vous ne vous entraînez pas, vous allez généralement être dans l’un des deux cas suivants : soit vous êtes un gros mangeur et allez prendre un peu de poids, soit le manque d’entraînement va réduire votre appétit et vous allez perdre du poids.

Des deux options, mieux vaut sans doute choisir la première. En effet, si vous prenez du poids, cela veut dire que vous nourrissez suffisamment votre organisme, un peu trop même, mais au moins vos muscles ont tout ce qui leur faut et vous perdrez moins de muscle. Par contre, si vous maigrissez, vos muscles risquent de fondre plus facilement. Ce sera comme faire une sèche, mais sans entraînement pour préserver un maximum de muscles. Vous mettrez donc plus de temps à retrouver vos performances.

Publié par Laisser un commentaire

Astuces: Prendre du muscle sec

QUESTIONS

Quelle nutrition adopter pour :

  • Prendre du muscle du muscle sec ?
  • Maximiser son développement musculaire ?
  • Construire du muscle sans fabriquer de gras ?
  • Perdre des graisses en gardant les muscles ?

 

CONSEILS ET FORMULES ADAPTEES

« Prendre du muscle sec, augmenter le volume des muscles sans prendre de gras est l’objectif de tous les bodybuildeurs ».

Pour prendre du muscle sec (sans prise de graisse), l’objectif consiste à adopter une alimentation légèrement hypercalorique afin de permettre la construction musculaire.
Pour atteindre cet objectif, il est important de prendre en considération 3 facteurs essentiels : la nutrition, l’entrainement et la récupération.

Une sélection de produits et de compléments alimentaire de qualité est présentée en bas de la page. Découvrez toutes nos formules à prix réduits et spécialement adaptées à vos objectifs.

  • Muscle sec : Astuce Nutrition

La nutrition est l’élément clé car en dépit d’un bon entraînement, il est impossible de progresser et atteindre ses objectifs sans une nutrition adaptée et vis-versa.
La nutrition est donc une arme et un allié puissant, fondamental et essentiel à la récupération, la performance et surtout au développement musculaire.

Ainsi, pour prendre du muscle, il faut entre autres privilégier une alimentation plutôt riche en protéines et modérée en lipides. Les glucides ne doivent pas être oubliés car ils servent de levier pour ajuster la prise de poids souhaitée selon l’objectif et l’apport calorique nécessaire.

L’une des stratégies consiste à apporter la quantité exacte de calories et nutriments nécessaires à l’organisme pour ses dépenses énergétiques et pour construire du muscle sans pour autant stocker de graisses. Dans le cas où la prise de poids est trop importante, il suffit de baisser la quantité de glucides consommée et vis-versa. Il est en parallèle surveiller à ne pas prendre trop de poids rapidement.

A titre d’exemples :

– Un gain de poids de 500g par mois est déjà un excellent résultat !

– Pour une prise de muscle maigre, nous vous conseillons un excédent calorique allant de 250 Kcal à 500 Kcal par jour.

Dans tous les cas une prise de muscle sec nécessite indubitablement une alimentation de qualité rigoureuse.

 

  • Muscle sec : Astuce Protéines

Les protéines sont connues pour leur rôle constructeur des tissus de l’organisme et plus particulièrement dans la construction musculaire. Les protéines sont constituées par un ensemble d’acides aminés (séquence) qui lui sont propre et qui détermine les différentes structures ainsi que les nombreuses fonctions. De par leurs structures et leurs propriétés physicochimique, les protéines sont donc des composants essentiels dans notre organisme : muscles, hormones, enzymes,…. Les protéines sont stockées dans 3 endroits du corps : les muscles, le foie et le plasma sanguin.

Après l’eau, la protéine est le deuxième composant le plus important du corps, avec une moyenne de 10 à 12 kg pour un corps adulte.

Les protéines sont un élément nutritionnel indispensable pour développer la masse musculaire ou pour affiner et tonifier son physique. Les besoins en protéines pour une personne sédentaire sont estimés à 0,8 g/kg de masse corporelle par jour.

Pour prendre du muscle sec, de nombreuses études démontrent qu’un apport en protéines variant entre 1,2 et 2,2 g/kg de masse corporelle par jour est optimal.

 

  • Muscle sec : Astuce Glucides

Les glucides (sucres ou hydrates de carbone) sont la principale source d’énergie de l’organisme. Dans le cas des fonctions assurées par le système musculaire, les glucides fournissent l’énergie nécessaire aux muscles pour faire face à des entraînements intensifs et indispensable aux processus de croissance et de réparation musculaire. Les glucides sont stockés dans les muscles et dans le foie sous forme de glycogène mais aussi dans le sang sous forme de glucose (quantité minime).

Certains glucides simples sont digérés rapidement, alors que d’autres glucides plus complexes ont une digestion plus lente. Dans le cas d’un besoins immédiat d’énergie, nous vous conseillons de privilégier les glucides simples (à digression rapide) alors que dans le cas d’énergie durable ou plus espacés nous vous conseillons de privilégier les glucides complexes (à la digestion plus lente).

Muscle sec : Astuce Index Glycémique (IG)

– Index Glycémique (IG) bas : Lors de vos repas nous recommandons une consommation d’aliments à Index Glycémique (IG) bas qui permettent une production d’insuline modérée et une glycémie stable. Ainsi, vous n’aurez plus de « coup de barre » dû à la consommation d’aliments à IG élevé qui augmente fortement la production d’insuline et fait chuter la glycémie.

La consommation d’aliments à index glycémique faible permet une amélioration des performances intellectuelles et physique (grâce notamment à une meilleure synthèse du glycogène), une meilleure répartition de la masse grasse, une meilleure santé et aide à contrôler l’appétit.

– Index Glycémique (IG) élevé : Autour de l’entrainement privilégiez des glucides à index glycémique élevé afin de fournir rapidement de l’énergie aux muscles, reconstituer les réserves de glycogène et lutter contre la dégradation musculaire (catabolisme).

Pour une prise de muscle sec nous vous conseillons un apport en glucides variant entre 2 et 4g par kilo de masse corporelle par jour. La quantité de glucides consommée quotidiennement est ajustée selon l’évolution de votre poids et de votre objectif.

Muscle sec : Astuce Lipides

Les lipides sont des nutriments essentiels constitués de chaînes d’acides-gras et de dérivés, indispensables à la prise de muscle. Les lipides (et notamment les acides gras polyinsaturés) sont une source d’énergie, ils soutiennent la production d’hormones, contribuent à la perte de graisses et favorisent une meilleure santé.
Nous vous conseillons d’éviter la consommation d’acides gras saturés qui consommés en excès peuvent avoir des effets néfastes sur l’organisme.

Pour une prise de muscle sec nous vous conseillons un apport quotidien en lipides variant entre 1g et 1,5g par kilo de masse corporelle.

 

  • Muscle sec : Astuce Récupération

La récupération est un élément clé pour tout sportif souhaitant maximiser son développement musculaire et réussir à atteindre ses objectifs en musculation. La récupération permet à l’organisme de se régénérer et de récupérer de l’effort.

Pendant le sommeil, le corps produit une grande quantité d’hormones de croissance qui contribuent à la croissance et à la réparation musculaires.

Nous vous conseillons de dormir au minimum entre 7 et 8h par nuit.

 

  • Muscle sec : Astuce Entraînement

Un développement musculaire de qualité nécessite un entrainement sérieux et rigoureux. Voici quelques conseils importants :

  • Travailler chaque groupe musculaire par semaine
  • Laisser au minimum 48 de repos pour chaque groupe musculaire avant de le retravailler
  • 4 à 5 séances par semaine suffisent amplement. Il est inutile, voir contre-productif d’en faire trop !
  • Travailler intelligemment : contrôlez l’exécution de vos mouvements et travaillez à des charges adaptées à votre niveau
  • Progresser à chaque séance : augmentez vos poids ou votre nombre de répétitions
  • Mettre de l’intensité dans vos séances : ne pas hésiter à travailler avec des séries dégressives et des séries longues, faire des rest-pause, etc …
  • N’oubliez surtout pas d’avoir un apport nutritionnel adéquat pendant votre séance pour répondre aux besoins de votre organisme (éviter la déshydratation, le catabolisme, le manque d’énergie, …)

BILAN ET AUTRES CONSEILS

  • Adopter une alimentation saine et variée
  • Faire plusieurs repas par jour (5 à 6) : Nous vous conseillons de manger environ toutes 3 heures de sorte à diviser les trois repas traditionnels (petit-déjeuner, déjeuner, dîner) en 5 ou 6 repas plus petits, dont certains peuvent comprendre des barres et des boissons protéinées (collations) afin d’avoir tout au long de la journée des apports optimaux pour la prise de muscle. Ceci à pour bien d’alimenter continuellement les muscles en acides aminés pour favoriser la croissance musculaire en acides aminés provenant des protéines et garder un niveau d’énergie élevé grâce aux glucides.
  • Manger des fruits et des légumes. Ce sont une source majeure de potassium, de vitamines, de minéraux alcalinisant et oligoéléments. Les fruits et les légumes sont important pour préserver la santé, améliorer les performances physiques et la prise de muscle.
  • Limiter la consommation de glucides le soir avant le coucher (pour éviter le stockage de graisses).
  • Bien s’hydrater tout au long de la journée
  • Ne pas négliger le petit déjeuner qui doit être un repas complet car il permet au corps de démarrer pour la journée, faire le plein d’énergie et lutter contre le catabolisme
  • Avoir un apport régulier en protéines : à chaque repas/collation afin d’alimenter idéalement les muscles pour une croissance musculaire maximale
  • Le plan alimentaire doit faire en priorité une large part aux aliments riches en protéines, à compléter si besoin avec des protéines en poudre
  • Avoir un apport régulier en glucides : privilégiez les glucides à index glycémique (IG) bas (sucres lents) et éviter les sucres rapides (sauf autour de l’entrainement) afin de ne pas stocker de graisses
  • Consommez les bonnes graisses : évitez les aliments riches en graisses saturées (fritures et autres …). Privilégiez les graisses insaturées par jour (huile d’olive, viandes, poissons maigres, noix, …), des nutriments fonctionnels indispensables à l’organisme et la prise de muscle.
  • Faire un entrainement sérieux et rigoureux
  • Profiter et créer des moments de récupération afin de régénérer l’organisme
  • Dormir au minimum entre 7 et 8h par nuit.

Prendre du muscle sec et perdre du gras n’est donc qu’une histoire de dosage et de répartition des apports alimentaires et de bonnes habitudes sur la journée et sur la semaine.

LES SUPPLÉMENTS CONSEILLÉS

Les suppléments ci-dessous constituent une sélection basique correspondant à votre objectif « Muscle Sec ». Cette liste est non-exhaustive car une supplémentation doit être adaptée à chacun.

Publié par Laisser un commentaire

Musculation et Ramadan

La période du Ramadan arrive à grand pas et de nombreux pratiquants s’interrogent sur la meilleure façon de s’alimenter et de s’entraîner. En effet, pendant le ramadan, le jeûne du lever au coucher du soleil est de mise. Or, c’est une épreuve difficile à affronter du point de vue mental et physique. Même si cela fait appel au recueillement, à la spiritualité et à une certaine forme de frustration, il n’est pas impossible de concilier ramadan et musculation. Voici les clés pour gérer cette période en conservant vos acquis.

Quel est l’impact du jeûne ?

Pendant le ramadan, il ne faut ni manger ni boire du lever au coucher du soleil. Cela soumet l’organisme a un certain stress et peut avoir divers effets.

LA DÉSHYDRATATION

Pendant la période estivale, si vous pratiquez le ramadan et que vous continuez à vous entrainer, vous allez être soumis à une forte déshydratation car vous ne pourrez pas boire pour compenser vos pertes d’eau. Les conséquences sont une réduction des performances mais aussi une difficulté à récupérer et une augmentation des risques de blessure.

LES CARENCES

Le ramadan n’est pas un jeûne total puisqu’il est permis de manger lorsque le soleil est couché. Cepandant, cela demande de manger beaucoup sur une période très courte, car il faut aussi dormir. Il n’est alors pas facile de consommer suffisamment de nutriments pour nourrir son organisme de façon optimale. Il est donc courant de manquer de certaines vitamines et de minéraux. Cela peut avoir un impact sur la forme et les performances sportives.

LA PERTE MUSCULAIRE

Pendant le jeûne, le taux de sucre du sang diminue et l’organisme est obligé de puiser dans ses réserves pour continuer à fonctionner. Il utilise ses stocks de gras, mais aussi le glycogène du foie et des muscles. Cela peut déja fortement diminuer les performances et entraver la récupération. Le corps peut finir par puiser dans les protéines musculaires elles-mêmes. Il détruit donc des muscles et la fonte musculaire s’amorce.

Training Ramadan

Quelles solutions pendant le Ramadan ?

Voici les astuces pour gérer cette période au mieux en minimisant son impact sur vos performances.

AMENAGER LES HORAIRES D’ENTRAÎNEMENT

Lors du ramadan, les réserves d’énergie se vident et il est plus difficile de s’entraîner et de récupérer. Il existe deux alternatives pour diminuer le problème, chacune avec ses avantages et inconvénients.

La première, c’est de placer ses séances d’entraînement juste au début du jeûne, c’est-à-dire le matin de bonne heure. Ainsi, les réserves énergétiques sont encore assez hautes grâce aux repas pris pendant la nuit. La séance sera ainsi plus intense et donc plus efficace. Par contre, vous n’aurez pas la possibilité de manger ensuite, ce qui rendra la récupération plus difficile.

L’autre alternative, c’est de vous entraîner le soir, juste avant de rompre le jeûne. Ainsi, vous pourrez faire un gros repas juste après la séance et donc permettre à votre corps de mieux récupérer. Cependant, comme les réserves d’énergies seront au plus bas avant la séance, celle-ci sera moins intense et moins efficace.

CHANGER SA FAÇON DE S’ENTRAÎNER

Le Ramadan entame forcément l’intensité des séances et il est impossible de se donner à son maximum. De plus, mieux vaut éviter de se fatiguer inutilement et d’accentuer la déshydratation par des entraînements longs.
Ainsi, il est possible de se tourner vers un programme pour la prise de force plus que pour la prise de volume. Il s’agira donc d’effectuer peu de séries, avec des temps de repos longs, et des charges lourdes. Cette façon de faire demande moins d’énergie et réduira les pertes d’eau.

Comment manger ?

Habituellement, les pratiquants de musculation font 4 à 5 repas par jour, voire plus. Mais, pendant le Ramadan, il n’est possible de manger que la nuit et il ne faut pas négliger le sommeil pour autant. Généralement, on ne fait donc que 2 repas. Le premier à la rutpure du jeûne, le soir, et l’autre avant la reprise du jeûne, tôt le matin.

Ramandan repasDifficile, dans ces conditions, de manger suffisamment si vous êtes en prise de masse et avez de gros besoins énergétiques.
Vous avez alors plusieurs solutions. Soit, vous vous forcez à répartir vos habituels 4-5 repas, sur seulement 2 collations. Soit, il faudra vous lever durant la nuit pour manger, au prix d’une période de sommeil moins réparatrice.

Deux autres options s’offrent également à vous : utiliser des compléments de type gainer, ou même un gainer maison, pour augmenter votre apport calorique très facilement, ou profiter du Ramadan pour pratiquer une alimentation de sèche, ce qui ne devrait pas être difficile.

Le repos

Que vous décidiez de faire une nuit complète ou de la fractionner pour pouvoir manger plus souvent, vous risquez de ressentir de la fatigue car vous aurez besoin de plus de sommeil pour récupérer durant le Ramadan. Il est donc conseillé de pratiquer des siestes aussi souvent que vous le pouvez afin de combler le manque de repos.

Bon Ramadan !

Publié par Laisser un commentaire

Je saute le petit déjeuner, c’est grave ?

 

Sauter le petit déjeuner, est-ce une bonne chose pour perdre du poids ou est-ce une mauvaise idée ? Après tout, on nous rabâche, depuis des années, que le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée. Il est censé alimenter votre métabolisme afin que vous brûliez plus de calories tout au long de la journée. Sans lui, vos hormones de stress monteraient en flèche, vos muscles disparaîtraient et vous augmenteriez votre risque de diabète et de maladies cardiaques. Mais, le petit-déjeuner est-il vraiment le repas le plus important de la journée ? Ou pouvez-vous faire aussi bien sans lui ?

Les bons côtés du petit-déjeuner

Si j’essayais de vous vendre l’importance du petit-déjeuner, voici comment je le ferais. Tout d’abord, je mentionnerais les études montrant que les gens qui sautent le petit-déjeuner ont tendance à peser plus que ceux qui ne le font pas.

Dans une étude de 2013, des chercheurs ont constaté que les participants, qui ont pris un petit-déjeuner tous les jours, ont gagné moins de poids que ceux qui l’ont sauté. Ils ont également réduit leur risque de développer certaines maladies, y compris les maladies cardiovasculaires et le diabète.

Ensuite, je vous parlerais des recherches qui montrent, qu’atténuer votre apport calorique dans la journée en mangeant un petit-déjeuner comme un roi, le déjeuner comme un prince et le dîner comme un pauvre, conduit à une perte de poids plus rapide.

Dans une de ces études, les chercheurs ont attribué un ensemble de sujets obèses et en surpoids à l’un des deux groupes. Les deux groupes ont consommé le même nombre de calories par jour, mais avec une différence clé. Le premier groupe consommait progressivement moins de calories au cours de la journée. Le petit déjeuner contenait 700 calories, le déjeuner 500 calories et le dîner seulement 200 calories. Le deuxième groupe a fait exactement le contraire et ingurgitait un petit-déjeuner léger et un gros dîner.

Perte de poidsAprès 12 semaines, le groupe au gros petit-déjeuner a perdu, en moyenne, 10 kilos de poids. Les sujets mangeant un petit-déjeuner léger et un grand dîner ont perdu seulement 4 kilos. Si le lobby des céréales me payait une somme énorme pour vous persuader que le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée, je m’arrêterais là. Mais, cela signifierait ignorer toutes les recherches montrant que le petit-déjeuner n’est pas du tout aussi important que nous avons été amenés à le croire.

Cause ou effet ?

Il est vrai que les gens qui sautent le petit-déjeuner sont, en moyenne, plus gros que ceux qui ne le font pas. Mais, cela a moins à voir avec le petit-déjeuner lui-même qu’avec un style de vie qui se prête à trop manger et à un manque d’activité physique.

« L’épidémiologie a constamment associé la consommation peu fréquente de petit-déjeuner avec un risque accru d’adiposité, de diabète et de maladies cardiovasculaires », écrivent des chercheurs de l’Université de Bath. « Cependant, ces résultats n’influencent pas la causalité parce que les consommateurs habituels de petit-déjeuner ont également tendance à être non-fumeurs, à consommer moins de gras et d’alcool, mais plus de fibres et de micronutriments. De plus, ce qui est déterminant, c’est qu’ils sont aussi plus actifs physiquement. Il reste donc à déterminer si le petit-déjeuner est une cause, un effet ou simplement un marqueur d’un mode de vie sain. »

Sauter le petit-déjeuner et perdre du poids

Un certain nombre d’essais contrôlés ont testé le lien supposé entre le petit-déjeuner et la perte de poids. Tous montrent la même chose : sauter le petit déjeuner n’a pas beaucoup d’impact sur votre capacité à perdre du poids.

En 1992, des scientifiques de l’Université de Vanderbilt ont constaté que les personnes qui mangeaient habituellement un petit-déjeuner perdaient plus de poids lorsqu’on leur a demandé de le sauter. Et ceux qui sautaient habituellement le petit-déjeuner ont perdu plus de poids quand ils ont mangé un petit-déjeuner. Dans l’ensemble, les résultats ne montrent aucune différence entre manger et sauter le petit déjeuner.

La recherche publiée dans l’American Journal of Clinical Nutrition montre des résultats similaires. Les sujets mangeant au petit-déjeuner n’ont pas plus perdu de poids que ceux qui n’en prenaient pas. « Notre simple question était (quand il s’agit de la perte de poids), prendre le petit déjeuner aide-t-il ? Et la réponse semble être : probablement pas. », explique l’auteur de l’étude.

Dans une autre étude, il a été contaté que le petit-déjeuner n’a eu aucun impact sur le métabolisme au repos. Il n’a pas non plus conduit à une suppression significative de l’apport calorique plus tard dans la journée. Les hormones thyroïdiennes, qui régulent le taux métabolique de repos, n’ont pas été affectées négativement par le jeûne. De même, il n’y a eu aucune différence dans les taux d’hormones impliquées dans le contrôle de l’appétit.

D’après l’auteur de l’étude : « La conception commune que le petit déjeuner peut faciliter la gestion du poids en boostant le métabolisme n’était pas évident du tout dans nos résultats. Le taux métabolique de repos était stable avec seulement une différence de 11 calories de variation par jour du début à la fin de l’intervention dans les deux groupes. »

Petit-déjeuner et appétit

Priver les gens de petit-déjeuner peut signifier qu’ils finissent par manger plus au déjeuner. Mais, ces calories supplémentaires ne compensent pas entièrement les calories qu’ils ont manquées au petit-déjeuner. À la fin de la journée, la personne qui saute le petit-déjeuner aura toujours moins mangé de calories dans l’ensemble.

D’autres études ne montrent pas que le saut du petit-déjeuner entraîne une augmentation de l’apport calorique au déjeuner ou augmente l’appétit pendant l’après-midi.

Petit déjeuner muscléLes gens qui mangent un petit-déjeuner ne mangent pas moins au déjeuner ou au dîner. Ils n’augmentent pas leur activité physique pour compenser les calories supplémentaires consommées. Faire manger un petit-déjeuner à ceux qui n’en mangent pas habituellement les conduit simplement à manger plus et à gagner du poids.

Fait intéressant, le saut du petit-déjeuner, suivi d’exercices dans un état de jeûne a conduit à une réduction de l’apport calorique quotidien. Et cette baisse de l’apport calorique ne provenait pas uniquement du petit-déjeuner. Les sujets mangeaient aussi moins tard dans la journée. Pour citer les chercheurs directement : « Ce que nous ne nous attendions pas à trouver, c’est que lorsque les participants jeûnent, ils ont également consommé moins de calories pendant leur repas du soir et les collations, par rapport aux jours où ils ont pris un petit-déjeuner. L’apport énergétique, réduit sur 24 heures, durant les jours de jeûne, était non seulement dû au fait que le petit-déjeuner a été ignoré, mais aussi à une diminution de l’apport énergétique le soir. »

Conclusion

Le résultat final, c’est que sauter le petit-déjeuner n’augmente pas automatiquement votre risque de gain de poids. Et, les gens qui mangent au petit-déjeuner ne finissent pas forcément par perdre du poids plus rapidement que ceux qui n’en prennent pas. Tout se résume à des préférences individuelles et à ce qui fonctionne pour vous.

Si vous trouvez que sauter le petit-déjeuner vous laisse affamé, fatigué et incapable de vous concentrer, alors ne sautez ce repas. Mais, si le petit-déjeuner n’est pas votre truc, ou si vous n’avez pas de petit creux jusqu’à l’après-midi, il n’y a rien de mal à commencer la journée avec une tasse de café et rien d’autre. Ce n’est pas quelque chose qui va détruire votre diète

Publié par Laisser un commentaire

Compléments alimentaires sûrs et sans danger ?

Les compléments alimentaires sont ils vraiment sûrs et sans danger ?

Les compléments alimentaires naturels fabriqués en respectant les normes scientifiques sont les plus sûrs et les plus efficaces. En effet, les compléments alimentaires mis sur le marché européen doivent respecter de nombreuses normes et règlementations qui garantissent au consommateur une protection totale.

De nombreux organismes contrôlent toute mise sur le marché de complément alimentaire avant sa commercialisation tandis que les distributeurs ont pour devoir d’effectuer des contrôles rigoureux et réguliers. Tandis qu’un système de traçabilité et de garantie d’hygiène est mis en place pour toute entreprise fabriquant ou distribuant des compléments alimentaires.

Quels compléments alimentaires choisir?

Avant d’acheter des compléments alimentaires, assurez vous qu’il s’agisse de compléments naturels conformes aux normes scientifiques et si vous achetez sur Internet, vérifiez qu’il s’agisse bien d’un site fiable et reconnu.

Vérifiez aussi la composition : Les gélules sont elles végétales? S’agit il bien d’un complément naturel et non artificiel? Quel est le dosage? Le complément ne contient il que l’actif principal recherché ou est il mélangé? Nous vous conseillons d’opter pour des compléments naturels qui seront bien plus bénéfiques pour votre santé que tous les compléments chimiques que l’on trouve facilement sur le marché de la supplémentation.

Enfin, choisissez surtout les compléments en fonction de vos objectifs: perdre du poids, prendre du muscle, avoir plus d’énergie, plus de force, préserver votre peau, vos articulations, améliorer votre bien être, augmenter votre immunité, faire un régime, etc. Chaque complément a ses spécificités, à vous donc de faire votre choix.

Publié par Laisser un commentaire

Réelles efficacités des compléments alimentaires ?

La question concernant l’efficacité des compléments alimentaires revient souvent. Pourtant de nombreuses études ont été réalisées à ce sujet depuis de nombreuses années. Des études françaises (comme celles de l’Afssa : Agence française de la sécurité sanitaire des aliments) et américaines ont ont mis en évidence les avantages d’une consommation quotidienne de compléments alimentaires pour notre santé.

Il est étrange de douter de la supplémentation alors qu’il s’agit de nutriments, tout comme ceux que nous retrouvons dans notre assiette et dont nous ne doutons jamais des effets bénéfiques. Nous savons que manger des fruits et légumes est bon pour la santé du fait de la présence par exemple d’acides gras, de vitamines, d’acides aminés ou d’oligo-éléments. Comment pourrait il en être autrement concernant les compléments alimentaires venant compléter cette alimentation même?

Publié par Laisser un commentaire

Qui doit consommer des compléments alimentaires ?

Il n’existe pas vraiment d’âge ou de profil particulier pour lesquels les compléments alimentaires soient plus ou moins adaptés. En réalité, partant du postulat que nous sommes tous concernés par notre bien être et notre santé et que nous souhaitons l’améliorer, il s’agit surtout de savoir vers quel(s) complément(s) alimentaire(s) telle ou telle personne devrait davantage se tourner.Quel que soit votre âge, les compléments alimentaires vous apporteront les vitamines et autres nutriments dont votre corps a besoin car celui ci n’est pas capable de les produire tout seul. Que vous ayez 20 ans, 50 ans ou plus, votre corps aura toujours besoin de nutriments tels que fer, magnésium, acides aminés ou oméga 3 .

Publié par Laisser un commentaire

Pourquoi consommer des compléments alimentaires ?

Présents sous différentes formes : Comprimés, gélules, capsules ou bien simplement en poudre ou sous forme liquide, les compléments alimentaires peuvent se présenter de différentes façons et avoir des objectifs différents, similaires voire complémentaires.

Dans tous les cas il n’est pas question de remplacer l’alimentation quotidienne mais simplement de la compléter et de combler ses carences. En effet il est aujourd’hui assez difficile de retrouver tous les nutriments dont notre corps a besoin dans l’alimentation courante. Les compléments alimentaires servent donc à remédier à ces déséquilibres nutritionnels et apporter les vitamines, minéraux, oligo-éléments et autres éléments indispensables et garants d’un meilleur état de forme.

Publié par Un commentaire

Gym Food Shop ?

GymFoodShop – Spécialiste Produits, Articles et Services liés au Sport et au Bien-être:

Place de marché de grossistes et fournisseurs leader pour professionnels du commerce de gros liés aux produits, articles et services pour le sport et le bien être, en Europe – Afrique – Asie et Amérique du Nord.


Méga Boutique de vente en ligne dédiée à la gym, au fitness et à la musculation, qui propose une large gamme de produits et de services: Produits Bio, Compléments alimentaires, Equipement, Matériel, Vêtements et des Accessoires des meilleures marques.


Produits et articles tendance, nouveautés et fins de stock vendus par lots. Exclusivement réservée aux grossistes, importateurs, exportateurs, fabricants, destockeurs, détaillants, forains, Vendeurs en ligne, Vendeur par correspondance VPC,


Show Room et Lieu de Rencontre pour acheteurs et vendeurs grâce à ses espaces de présentation publique national et international (Show Room) et de distribution des produits et services (En Ligne et/ou Hors ligne (présence physique réelle). Mettant en relation professionnel et client finaux.


Espace de conseils et d’informations créé par des passionnés pour des passionnés…